Québec Solidaire et la Fédération des femmes du Québec nous servent toujours la même poutine

Cela n’aura pris que dix jours depuis la révélation par le Cciel dans les médias des accommodements religieux à la SAAQ pour que Françoise David de QS et Alexa Conradi de la FFQ réagissent publiquement à toute cette histoire. Il devait y avoir des membres qui commençaient à grimper dans les rideaux!

Dix jours à laisser les autres, politiciens du PQ et de l’ADQ, journalistes, intellectuels, syndicats sans oublier Christiane Pelchat du Conseil du Statut de la femme et la population en général, monter aux barricades pour dénoncer le sexisme de ces accommodements, s’opposer à la préséance du religieux dans nos institutions publiques et demander au gouvernement une Charte de la laïcité. Et voilà que dix jours plus tard dans les Maritimes, F.David prend finalement la parole pour nous dire… que l’on s’énerve! Que le Québec entier s’énerve et que cela l’énerve! Du ritalin pour tout le monde et calmons-nous le pompon! Bravo pour l’audace, chère madame! On a presqu’envie de féliciter Jean Charest…

Dix jours avant de réagir, à part bien sûr, une formidable intervention en Chambre du député de Mercier, le 7 octobre dernier, qui au plus chaud des débats sur la laïcité, alors que le PQ et l’ADQ faisaient flèches de tout bois, Amir Khadir a utilisé «sa question» pour dire : « Alors, quand on parle de laïcité sans y définir un contenu, ça se rapproche plus de n’importe quoi que lorsque le premier ministre accuse l’opposition, qui pose des questions légitimes. Alors, pour ne pas être accusé de dire n’importe quoi, Le Soleil, aujourd’hui même… Pierre Couture… parle des «mauvais calculs d’Hydro-Québec». Et c’est ainsi que la question remplie de vent a fait tourner le débat. Et que l’on est reparti mon kiki à parler des mégabarrages… d’Hydro-Québec!

Et s’il y avait d’autres mégabarrages que ceux d’Hydro-Québec? Comme celui de QS et de la FFQ qui à chaque fois que l’on parle du voile, nous parle de la croix. Et leur plus gigantesque mégabarrage qu’est celui de toujours brouiller les cartes à chaque fois que l’on parle de laïcité en nous rabâchant les oreilles avec l’accès à l’égalité dans l’emploi des immigrants. Dites, c’est quoi le rapport?

Qu’on me comprenne bien, l’accès à l’égalité dans l’emploi des immigrants est un dossier important et le gouvernement doit faire davantage pour faciliter l’insertion des immigrants et reconnaître leurs diplômes et leurs compétences MAIS CELA N’A RIEN À VOIR AVEC LA LAÏCITÉ!

Rien à voir avec la place que l’on doit accorder ou non à la religion dans nos institutions publiques. Les demandes d’accommodements sexistes à la SAAQ l’ont été pour des motifs religieux. Rien à voir avec l’emploi des immigrants. Le refus de la mixité concerne les religions qui ont toujours fait de la femme un être inférieur à l’homme et une source constante de plaisir et de péché. C’est pour cela que TOUTES les religions ont toujours obligé les femmes à cacher leur corps et à se couvrir la tête en guise de soumission à l’homme. Rien à voir avec les immigrants! Changez de cassette et arrêter de prendre les Québécois pour des idiots!

L’interdiction du port de signes religieux ostentatoires dans nos institutions publiques est une question politique qui concerne la laïcité et la neutralité de l’État. Rien à voir avec l’embauche des immigrants. Alors pourquoi QS et la FFQ entretiennent-ils une telle confusion  si ce n’est pour nous culpabiliser et nous faire taire en suggérant avec un brin de mépris qu’il se cache derrière cet «énervement du Québec entier» un racisme voilé?

Les Québécois et je précise, tous les Québécois, ne veulent pas d’accommodements religieux qui remettent en question le statut des femmes. Point! Et ce qu’ils refusent ce ne sont pas les immigrants mais l’intégrisme religieux que vous n’avez jamais le courage de nommer. Ceci n’a rien à voir avec l’accès au travail des immigrants, pas plus qu’avec le racisme.

Mais alors que cela semble clair pour la grande majorité des Québécois, comment expliquer que Françoise David et Alexa Conradi font semblant de ne pas comprendre et nous parlent des pommes quand on leur parle des oranges? Quel intérêt ont-elles à brouiller ainsi les cartes et entretenir sciemment une pareille confusion? L’éducation du bon peuple? Sûrement pas. Remarquez, dix jours plus tard, F.David ne parle même pas du projet de loi 16 dont on a tant parlé. Aucune allusion. Rien, niet! Alors qu’A. Conradi affirme que la FFQ est en faveur de son adoption. Voilà QS et la FFQ aux côtés de Yolande James et Christine St-Pierre! Toujours très calmes, évidemment.

La vérité c’est que la position de QS n’a pas changé d’un iota depuis la Commission Bouchard-Taylor dont il a salué les conclusions. Et que tout comme la FFQ, qui s’est empressée de saluer le rapport avant même de l’avoir lu, il défend une laïcité «ouverte» à l’intrusion du religieux dans les institutions publiques. Et qu’ils vont se servir de la sempiternelle rengaine de «l’accès à l’égalité dans l’emploi des immigrants» comme argument principal pour faire dérailler le débat et défendre l’intégrisme religieux en disant qu’il faut ouvrir des emplois dans la fonction publique aux femmes et aux hommes issus de l’immigration.

Voilà, la poutine que vont nous servir QS  et la FFQ dans un éventuel débat sur la laïcité. Et qu’ils vont bien mélanger les frites avec le fromage pour mieux nous passer un sapin! Quand la supposée gauche féministe défend l’intégrisme religieux en se servant des immigrants comme paravent, le mieux que l’on puisse espérer, c’est que le Québec tout entier s’énerve et se lève!

Octobre 2009

Publicités
Cet article, publié dans Articles, Femmes et religions, Laïcité, est tagué , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.